14 novembre 2010

LE CORPS PREFECTORAL DE L'ALLIER

1939-1945

En juillet 1940 le Corps Préfectoral bourbonnais comprend:

- Le Préfet Louis ADAM, en poste depuis 1934. 
- Le secrétaire Général SIRVENT.
 - Le Sous-Préfet de Montluçon Lucien PORTE.
- Le Sous-Préfet de Lapalisse AUBIGNAT, précédemment Conseiller de préfecture à Clermont-Ferrand.(qui remplace  VERNAY mobilisé)

A la suite de la coupure du département par la ligne de démarcation, Lucien PORTE est chargé des fonctions de préfet pour la zone non-occupée. 2/3 de la ville étant occupée, seul le quartier de la Madeleine se touve en zone libre, le Pont Régemortes et la rivière Allier faisant office de séparation.

Moulins: Poste de contrôle allemand à l'entrée du Pont Régemortes, pour la zone occupée.

Bloqué à Moulins, et occupé seulement par 4 cantons, le Préfet ADAM, ne nourrit guère d'illusion sur son sort...Le 17 septembre 1940, il est relevé de ses fonctions. Il est avec surprise, mis au courant par la radio, avant la nomination au Journal Officiel!

Son successeur n'est autre que Lucien PORTE.

Dès octobre 1940, les services préfectoraux de la zone libre, sont installés dans les anciennes casernes du Quartier Villars à la Madeleine, sous la direction d'un chef de division et pourvu d'un échelon du cabinet. Donnant l'exemple de l'austérité, le Préfet L.PORTE, fait la navette chaque jour, à vélo, entre ses deux prefectures.

Cachet du cabinet du Préfet de l'Allier période Etat Français.(Coll.J.Cornieux)

Télégramme officiel de la Préfecture Moulins-La Madeleine (zone libre) daté du 26 avril 1944 et signé du chef de division.(Coll.J.Cornieux)



Télégramme officiel de la Prefecture de Moulins (zone occupée) daté du 20 avril 1944 et signé par le Secrétaire Général SIRVENT.(Coll.J.Cornieux) 


Magazine La Semaine Hebdomadaire Illustrée du 15 janvier 1942.
Un article est consacré à la ligne de démarcation, on voit ici le Préfet L.PORTE traversant le pont Régemortes à vélo. La légende indique qu'il à droit aux honneurs militaires de la Wehrmacht!!!(Coll.J.Cornieux)


Le Préfet Porte en déplacement.
(Coll.J.Cornieux)


 Ausweiss et carte de circulation pour passer la ligne de démarcation du Sous-Préfet Emile MALJEAN (Coll.J.Cornieux)

Le Maréchal PETAIN en visite à Montluçon le 1er mai 1941; Il est accompagné de l'Amiral DARLAN et du Général LAURE et a sa gauche Raoul MECHAIN le Maire de la ville.
A gauche le Préfet de l'Allier L.PORTE, au troisième plan, (derrière DARLAN) le Sous-Préfet de Montluçon, Lucien MARCHAIS.
En fond, des petites bourbonnaises, habillées en bleu, blanc et rouge.
(Coll.J.Cornieux)


Le préfet L.PORTE est né le 7 juin 1895 dans le Béarn, à Bielle (Basses-Pyrenées), d'un père notaire. Après des études de droit (licence), il part pour le front en tant qu'engagé volontaire pour la durée de la guerre.Il sera mobilisé du 28 septembre 1914 au 30 octobre 1919. Il sera lieutenant de réserve et obtiendra la Croix de Guerre.
Il arrive à Montluçon comme sous-préfet à titre temporaire en mai 1940. Le 5 juillet 1940, il est chargé des fonctions de Préfet pour la zone  non-occupée du département de l'Allier. En septembre il est nommé préfet du département pour les deux zones.
Il part pour la Sarthe en 1943, arrêté et incarcéré à Angers à la Libération, il sera traduit devant la haute cour de justice de Bourgesle 2 octobre 1946 , acquitté par celle d'Amiens en 1948.Le 25 aout 1948, il sera mis en retraite d'office et révoqué sans traitement.
 
Cachet de la Préfecture de l'Allier période Etat Français.(Coll.J.Cornieux)

En mars 1943, son successeur sera Marcel PICOT. Né à Rennes le 18 octobre 1897, il obtiendra une licence en droit.Mobilisé en 1916, il finira capitaine de reserve en 1919. après une courte carrière d'avocat, il entre en préfectorale. Il remplace L.PORTE en mars 1943. Il sera suspendu de ses fonctions le 2 septembre 1944 par le Commissaire de la République de Clermont-Ferrand. Sa nomination de Préfet sera annulée. Sa mise en retraite d'office sera annulée et il sera reintégré en qualité de préfet en 1959.
 
***************************
A Lapalisse, Pierre MARAGE né à Orléansville le 7 septembre 1898, est nommé au poste de Sous-Préfet depuis octobre 1940;
Cet officier, est Lieutenant-Colonel d'atillerie en congé d'armistice quant arrive sa nomination.
Il restera en poste jusqu'à ce qu'un arrêté en date du 28 aout 1941, promulgue Vichy chef-lieu d'arrondissement.
 
Deux documents de mars 1941, signés du Lieutenant-Colonel MARAGE, adréssés aux Maires de l'arrondissement, concernant l'achat du calendrier dédié au Maréchal PETAIN.
(Coll.J.Cornieux)
 
Le 2 janvier 1945, sa nomination de sous-préfet sera annulée, et il sera radié des cadres de l'armée.
 
*****************
 
Cachet de la sous-Préfecture de VICHY durant l'Etat Français. (Coll.J.Cornieux)

Vichy devenant sous-préfecture en août 1941, trois sous-préfets vont se succéder: TREMEAUD, MAYMAT , GUILHAUME.

Henry TREMAUD, né à Cessy dans l'Ain le 25 septembre 1901. Docteur en droit et avocat au barreau de Paris dans les années 30. Sous-Préfet de Vichy en octobre 42, il sera nomé Préfet de la Haute Savoie en avril 1943.Dès cette période, il sera engagé auprès des FFC (forces françaises combattantes), il sera arrêté par les Allemands en novembre 1943, il s'évadera le 4 janvier 1944.
Il sera en 1951, directeur adjoint du Haut Commissaire des Nations Unies, puis finira détaché au Ministère des Affaires Etragères à Monaco en 1961.

Louis MAYMAT, né à Pionsat (Puy de Dôme) le 14 septembre 1904. Licence en droit en 1928. Il arrive dans l'Allier comme Sous-Préfet de Montluçon en juillet 1942. En mai 1943, il devient Sous-Préfet de Vichy. Préfet du Cantal, il sera suspendu de ses fonctions par le Commissaire de la République de Clermont-Ferrand en août 1944. Retraite en 1946 avec demi traitement.

Photo de presse d'époque (agence Trempus/Vichy). Le Sous-Préfet MAYMAT lors de la campagne d'hiver du Secours National.
(Coll.J.Cornieux)

GUILHAUME, dernier des sous-prefets de cette période à Vichy, a fait montre de dignité personnelle et d'honnêteté civique; Il avait pris part sous les hospices du Ministre Suisse STUCKI, à la transmission des ses pouvoirs.

A droite le Sous-préfet de Vichy, GUILHAUME le jour des obsèques de J.Péricard le 31 mars 1944 à Vichy. 

*****************

A Montluçon, quatre Sous-Préfets se succédèrent: MARCHAIS, MAYMAT, LALANE et FEA.

Lucien MARCHAIS, né à St-Yrieix-la-Perche (haute-Vienne), le 9 novembre 1899. Mobilisé d'avril 1918 à avril 1921; Licence de droit en 1926. Après divers poste de sous-préfet, il est nommé à Montluçon Sous-Préfet par interim le 1er novembre 1940, puis definitivement le 21 du même mois. il sera par la suite intendant de police à Lyon, à la disposition du Secrétaire Géneral de la police (BOUSQUET), et prefet de l'Aude. Suspendu de ses fonctions par le Commissaire de la République, Il finira directeur du centre hospitalier d'Angers en 1956.

Louis MAYMAT. (voir Sous-préfecture de Vichy)


Jean LALANE, né à Albi le 1er décembre 1899, d'un père officier. Fac de lettres à Clermont-Ferrand. Entre dan sla préfectoral en 1925, comme chef de cabinet du Préfet de la Corrèze.
 Il arrive à Montluçon en mai 1943. préfet du Territoire de Belfort, ils era suspendu de ses fonctions le 1er fevreir 1945; Rétrogradé Sous-préfet.Mis en retraite sans traitement en 1946. Il finira attaché au secrétariat général des Galerie Lafayettes en 1967.


FEA, dernier Sous-Préfet, comme son homologue vichyssois, fera sa passation de pouvoir à la Résistance sans aucun problème. Il sera nullement inquiété par la commission d'épuration de l'Allier.

**************************

Bibliographie et sources:

- Dictionnaire biographique des Préfets. Paris Archives Nationales 1994.
- Histoire des Préfets. Pierre Henry. Nouvelles editions latines 1950.
- Le département de l'Allier sous l'Etat Français 1940/1944. G.Rougeron.1969.
- L'épuration en Allier 1943/1946. G.Rougeron.1982.
- Archives personnelles de l'auteur.

**************

Aucun commentaire: