07 janvier 2007





En photo ci-contre:Conseiller de prefecture en petite tenue avec képi et dolman. Ce dernier est identique à celui des généraux, mais le galonnage des manches à trois soutaches(au lieu de 6) et bien sur sans étoiles de grade.La broderie du képi et de la bande de pantalon est ici bien visible. Deux soutaches verticales sont présentes sur la coiffure au lieu de trois pour les grades de prefet et sous-prefet.














La tunique de petite tenue est adoptée la même année que l’habit de la grande -détaillé dans un précédent article- en 1873. Elle copie encore une fois la tunique qui équipe l’armée.
Elle est en drap noir, à deux rang de 7 boutons argentés du corps.
Le dos possède des fausses poches ou « soubises » ornées des deux cotés de trois pointes et d’autant de boutons.
Une patte en drap boutonnée est fixée sur le coté gauche pour retenir le ceinturon et le poids de l‘épée.
Le col et les parements sont brodés en cannetille argent des ornements relatifs au corps préfectoral(feuilles de chêne et laurier), toujours selon le grade, d’un rang ou deux de broderie.
Le conseiller de préfecture porte la même tunique sauf que la broderie est en fils de soie, de couleur bleue et blanche.
Le pantalon reste le même, avec bandes argentées sur chacune des jambes(ou bleu et blanc pour les conseillers voir précédent article)
Cette tenue se complète du képi pour la petite tenue et peut être portée avec le bicorne dans les grandes occasions.
Ce modèle est porté jusqu’aux années trente et remplace souvent l‘habit brodé de gala en grande tenue.

Ci-contre: Le prefet Pierre Henri Roger Pennes(1881/1957).Sur cette photo de 1931, il est prefet du Gers et porte la grande tenue composée, ici pour l' occasion, de la tunique adoptée en 1873. Le bicorne à plume blanches depuis 1907 pour le grade de prefet, est ici bien en évidence.

2 commentaires:

Alexis a dit…

Et ben dis donc... le prefet Pierre Henri Roger Pennes a un imosant placard de médailles !!

Jérôme Cornieux a dit…

oui en effet, ce n'est pas rare du tout de voir des prefets de l'entre deux guerre arborer de tres nombreuses médailles comme su rcette photo.
Amicalement,
J.Cornieux