05 octobre 2006


LES EQUIPEMENTS SOUS LA IIIe REPUBLIQUE :

Planche d'époque de la maison GERBEAUD
(Coll.J.Cornieux)

L’équipement se compose de la ceinture écharpe pour toutes les catégorie de personnel en uniforme avec des différences pour chaque grade. Ainsi celle du préfet est en résille de cannetille argent avec des filets de soie rouge et bleue alternés (trois bleus et deux rouges).


Chaque extrémités portent un gland argenté a grosses torsades.
La ceinture écharpe du Préfet LEROUX et l'épée, bien en évidence.
(Coll.J.Cornieux)

 
Le sous-préfet porte la même avec glands à torsades de même, mais en étamine et non en résille.

(Écharpe de sous-préfet)
(Coll.J.Cornieux)


 Huile sur toile d'un sous-préfet où l'écharpe tricolore du modele de sous-préfet est bien visible et bien détaillée.

Les Secrétaires généraux portent une ceinture-écharpe tricolore aux glands nuancés argent et rouge.

Les Conseillers de préfecture, portent la même avec glands en soie blanche.
Un conseiller de préfecture en grande tenue vers 1880, on voit très bien les glands en soie blanche
(Coll.J.Cornieux)
(Écharpe pour Conseiller de préfecture)
(Coll.J.Cornieux) 

Le ceinturon modèle 1873, lui se porte sous l’écharpe, il comporte un porte-épée intégré ou mobile au moyen de passants . Le modèle pour préfet est en galon argent à deux filets de soie bleue et un central de soie rouge, boucle en métal argenté avec pour motif une tête de lion présentée de face, équipé d’un crochet en S pour la fermeture. Il est doublé de cuir fin, bleu. L'interieur de la ceinture, est équipée d'oeillets à ses deux extrémités, s'y fixe un crochet situé aux deux pointes du ceinturon, ce système permet de régler la taille selon la stature de son propriétaire.

Le porte épée pour un ceinturon de préfet. Ce modèle est non mobile, il est cousu à demeure au ceinturon.
(Coll.J.Cornieux)

Celui du sous-préfet est identique, sauf que le galon est en soie blanche et non en cannetille argent.
 
 Le porte-épée de Sous-préfet, avec en haut, un modèle à "dés" mobiles et en bas, un modèle cousu au ceinturon.
(Coll.J.Cornieux)
Le conseiller de préfecture est idem sauf qu’il est tout en soie blanche à deux filets bleu ciel et un central bleu foncé. Il se rapporte aux couleurs des broderies du costume.

Le ceinturon porte-épée de Conseiller de Préfecture en soie bleu et blanc.
(Coll.JCornieux)

Sous le II Empire ils sont en cuir noir ou blanc et se portent sous l’habit, donc invisibles.

De haut en bas: ceinturon de préfet, sous-prefet, conseiller de prefecture.
(Coll.J.Cornieux)

Le pantalon est en drap « bleu national », en fait noir, ou blanc, porte une bande argentée sur chaque jambe, avec pour motif , des groupes alternés de trois de feuilles de chêne et de laurier. Cette bande selon le texte est de 55mm pour les préfets et 45mm pour les sous-préfets et secrétaires généraux, là encore, c’est souvent en pratique, la même largeur de pour tous.
Le conseiller de préfecture, sous le II Empire, ne porte pas de bande au pantalon, ce n’est que le décret de 1872 qu’il leur en attribuera une idem, mais en soie nuancée bleue.
Épée à poignée de nacre et garde argentée pour tous les grades.
Gilet en «piqué blanc » à boutons argent, plastron , faux-col et nœud papillon, complètent ces tenues.
L'épée, commune à tout les membres du Corps;
(Coll.J.Cornieux)

2 commentaires:

Anonyme a dit…

pourquoi ne parle t on jamais des chaussures ,es ce qu il n'existe pas de règlementation? ingrid

Jérôme Cornieux a dit…

Très bonne question... les chaussures sont décrites au règlement de 1963(toujours d'actualité), lacées,basses en cuir noir et sans motifs.